Retrouver son cœur d’enfant

Publié le par Madeleine Moreau

24 décembre : Nuit de Noël, nuit magique  

 

Nous y voici.

 

Déjà la veille de Noël et la nuit la plus mystérieuse qui traverse l’Humanité.

 

Même si certaines personnes regrettent que Noël ne soit plus aussi « important » pour les jeunes générations, même si la trêve de Noël n’est plus respectée, même si les cadeaux sont souvent un échange, les repas festifs plus étalés dans le temps, Noël reste un moment mystérieux pour l’Humanité.

 

C’est l’occasion de retrouver son cœur d’enfant.

 

Un cœur d’enfant qui attend avec impatience la visite du Père Noël, qui s’émerveille devant les lumières du sapin, qui suit le regard des grands comme s’il voulait les inviter à profiter de l’instant présent.

 

Un cœur d’enfant qui se pose plein de questions mais qui ne demande pas de réponses immédiates.

 

Un cœur d’enfant qui se réjouit avant que les belles choses n’arrivent.

 

Un cœur d’enfant qui ressent le mystère et l’accueille sans réticences.

 

Pensee-du-24-decembre.jpg

 

Nous oublions, une fois adultes, tous ces moments où notre cœur d’enfant vibrait de bonheur, de spontanéité, de générosité.

 

Nous avons oublié ces instants où nous étions les princes, les princesses de la fête.

Nous avons perdu la capacité de rire, de chanter, de se réjouir face aux petites choses de la vie.

 

Tout cela parce que nous sommes devenus des adultes, des grands qui doivent se comporter en adultes.

 

Et si, à l’approche de cette nuit de Noël, nous ouvrions notre carapace pour laisser s’exprimer l’enfant qui est en nous ?

 

Le laisser s’exprimer dans ce qui est de plus noble, de plus beau, de plus grand ?

 

C’est ce que je vous souhaite.

 

A demain pour ouvrir la dernière fenêtre.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article