Revenir au meilleur de soi

Publié le par Madeleine Moreau

Une piste pour traverser un moment difficile

Rubrique Développement Personnel

Nous ne choisissons pas de vivre des moments difficiles.

Tout peut bien aller, le moral est au top, les choses se déroulent comme nous le voulons, puis, un grain de sable vient bloquer la fluidité de notre vie.

C’est comme ce phénomène que l’on rencontre souvent en montagne : Vous partez sous un ciel bleu et vous vous retrouvez en quelques minutes pris dans d’épais nuages, lorsque ce n’est pas le brouillard qui vient vous envelopper.

Un choix s’impose alors : faire demi-tour ou attendre que le beau temps revienne. Généralement, le bon sens veut que vous fassiez demi-tour dès que vous voyez le ciel s’assombrir.

Faire demi-tour, ce n’est pas forcément possible lorsque c’est dans votre vie que se produit un phénomène identique. Il nous est impossible de faire demi-tour, de revenir là où nous étions quelques heures auparavant.

Il ne reste plus qu’à attendre que le beau revienne, que les choses s’arrangent, que le moment difficile passe.

 Haut-3.jpg

Attendre n’est pas forcément la meilleure chose à faire. Je veux dire, attendre sans rien faire, rester dans la passivité.

Voici une piste pour vous aider à attendre, à traverser activement :

Revenir au meilleur de soi

Même dans les moments difficiles, il reste en nous des forces vives sur lesquelles il est possible de nous appuyer.

Il y a une boussole qui est là, qui nous permet de garder d’une certaine manière, le cap de notre vie, sans risquer de nous perdre complétement.

Des forces vives que nous pouvons nommer : qualités – intuitions – ressources – confiance – foi – etc.

Des forces vives que nous pouvons rejoindre, que nos difficultés soient d’ordre professionnelles, familiales, matérielles ou personnelles.

Des forces vives qui peuvent nous permettre de sortir de nos « prisons », de nous « libérer » de tout ce qui nous rend prisonniers, à la merci du « mauvais temps » qui traverse notre vie.

Ces forces vives se situent au meilleur de nous.

Vous approcher du meilleur de vous

Il faut bien le reconnaître, nous n’avons pas une idée très claire de ce que signifie le « meilleur de soi », surtout si la difficulté que nous devons traverser nous apparaît très dense, opaque, sans fin.

L’éducation reçue, le milieu de notre enfance, notre adolescence, autant de lieux qui font que nous n’avons peut-être pas appris à nous appuyer sur ce meilleur de nous.

La société, en règle générale, ne nous incite pas à prendre ce chemin d’intériorité – seul chemin possible pour nous rejoindre – mais nous incite à avancer coûte que coûte, à être toujours dans les « meilleurs ».

Dans un moment difficile, la première réaction est d’encaisser – tout allait bien, tout va de nouveau mal – et en plus, cela arrive au mauvais moment. Il faut donc réaliser que le ciel bleu s’est habillé de gris et que vous êtes au cœur de ce que vous auriez voulu évité.

Comme il est impossible de faire demi-tour, c’est-à-dire de revenir là où vous étiez, quelques instants auparavant, il vous reste à traverser cette zone perturbée.

Sans minimiser l’impact de la difficulté, sa densité et sa force, vous pouvez vous appuyer sur quelque chose qui est solide en vous pour continuer d’avancer.

Vos forces vives sont vos aides :

Si c’est la confiance que vous avez en la vie …

Vous savez que derrière ce moment difficile, il y a autre chose. Vous en avez de multiples fois fait l’expérience.

Cette confiance peut vous aider à accepter ce qui est là.

Si c’est une qualité : adaptation, accueil de ce qui est, créativité, ou autre …

Lorsque vous vivez pleinement cette qualité, vous vous sentez vivre, vous ressentez de la force en vous.

Même si c’est difficile, en vous appuyant sur elle, vous avancerez au cœur de la difficulté autrement

Si votre force est votre foi …

Avoir foi, c’est croire qu’il vous est possible de traverser les difficultés sans vous perdre, sans risquer de tomber dans le vide.

La foi déplace les montagnes …

Arrêtez-vous pour regarder au-delà de ce que vous voyez devant vous et continuez d’avancer avec cette certitude qu’il y a autre chose au bout du chemin

Si votre force est dans la contemplation … dans la créativité … dans l’écriture … dans l’écoute … ou dans un agir …

Revenez-y aussi souvent que nécessaire.

Ces quelques pistes peuvent vous aider à traverser un moment difficile. Elles vous conduisent à rejoindre le meilleur de vous, non pas pour gommer ce qui vous arrive, mais pour vous accompagner dans la traversée.

Je vous souhaite un bon week-end, à bientôt.


 

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

 

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mira 14/03/2014 20:37


je trouve magnifique de voir une fois de plus combien nos forces vives et les manières de faire face à des difficultés sont variés, comme nos personnalités, il y a quelque chose quelque part pour
tout le monde, il suffit de le découvrir personellement et de l'utiliser...

Madeleine Moreau 17/03/2014 11:02



Bonjour Mira,


Oui, il y a quelque chose de magnifique de voir que nous pouvons traverser les difficultés sans que celles-ci ne nous tirent vers le bas. 


Comme tu le dis, il suffit de découvrir et d'utiliser ce qui est en nous. 


Parfois, nous avons besoin que l'autre nous aide à découvrir ces forces et nous accompagne dans leur utilisation.


Bonne semaine à toi


Madeleine