Quand le rêve rejoint la réalité de vos aspirations

Publié le par processuscroissance--blog.com

J’ai tant de fois entendu que le rêve était une chose, la réalité une autre que sans m’en apercevoir je mettais mes rêves dans un mouchoir et je m’attelais à ma réalité.

Une réalité qui ne faisait pas toujours bon ménage avec tous les rêves qui trottaient dans ma tête.

Une réalité qui ne m’apportait pas forcément ce petit plus d’élan pour penser que je pouvais faire autre chose que ce pour quoi j’étais destinée.

« Arrête de rêver ma fille, tu seras quitte de te réveiller déprimée de ne rien avoir de plus ! »

Rêver n’est donc pas une bonne chose …

Si vous pensez ainsi, si vous aussi vous acceptez de vous échapper dans le rêve dans de brefs épisodes pour revenir longuement à votre réalité sans penser à ce que vous rêviez auparavant, je vous invite à lire ce qui suit.

FAUT-PAS-REVER-300x168.jpg

Vos rêves peuvent vous conduire à l’échec …

Ils peuvent également vous conduire à changer le cours de votre vie

 Nous avons tous des rêves. Cela fait partie de notre condition humaine.

Nous rêvons d’avoir :

Ø  une meilleure situation financière

Ø  une maison

Ø  un travail qui nous épanouit

Ø  une vie de couple heureuse

Ø  un compagnon, une compagne à aimer et qui nous aime

Ø  une espérance en quelque chose qui nous tient à cœur

Ø  la possibilité de réaliser quelque chose de grand

Ø  plus de temps pour nous adonner aux plaisirs ou à un hobby

Ø  une bonne santé

Ø  une vie sans souffrances

Ø 

Certaines personnes n’osent plus rêver. D’autres fuient les rêves qui surgissent car elles ont peur de ce qui pourrait alors leur arriver.

Il y a les personnes qui, pour quitter le mal-être dans lequel elles se trouvent, se réfugient dans le rêve et construisent leur vie comme si tout était déjà accompli.

Il y a les personnes qui veulent croire que tout est possible. « Quand on veut, on peut ! » Elles foncent dans la direction qu’elles veulent donner à leurs rêves.

Et … c’est l’échec.

Vous avez sans doute entendu des personnes qui avaient rêvées de retourner à une vie plus simple, plus en symbiose avec la nature.

 Leur rêve consistait à retrouver un équilibre entre leur travail et leur vie.

Elles se sont lancées dans l’aventure sans trop réfléchir.

v  Certaines pensaient que de garder des chèvres, fabriquer des fromages les conduiraient à vivre un nouvel Eden.

v  D’autres ont quitté leur patron pour ouvrir leur entreprise.

v  D’autres encore sont parties s’installer dans un pays lointain.

Après quelques mois, quelques années, elles sont revenues. Leur rêve s’était transformé en cauchemar.

Elles vivent depuis un sentiment d’échec. Elles ne sont pas arrivées. Elles ne comprennent pas ce qui n’a pas marché.

A l’inverse, il y a des personnes qui ont réalisé le même rêve.

Elles ont réussi.

Elles ont tenté l’aventure après avoir longtemps réfléchi.

v  Certaines ont ouvert un gardiennage dans les Préalpes. Elles gardent quelques chèvres, quelques bovins. Elles fabriquent leur fromage. Elles offrent un lit et un couvert aux marcheurs qui arrivent à la tomée de la nuit.

Elles travaillent plus que si elles étaient dans un bureau.

Elles ont moins de confort mais également plus de bonheur.

Elles s’épanouissent dans leur décision.

 

v  D’autres ont créé leur entreprise. Celle-ci prospère et permet à l’initiateur de vivre ses aspirations.

Elles se sont entourées de personnes compétentes.

Elles ont créé un produit innovant.

Elles mettent à profit leurs compétences et une vision à long terme.

 

v  Parmi celles qui sont parties à l’étranger, c’est une nouvelle vie qui se construit.

Elles s’insèrent peu à peu dans une autre mentalité.

Elles s’adaptent aux us et coutumes comme si cela était un vêtement coupé à leur mesure.

Elles participent au développement de leur nouvelle terre d’asile sans regretter celle qu’ils ont quitté.

Le même rêve, la même aventure mais pas toujours le même résultat.

Est-ce une question de chance ? Est-ce simplement de la malchance ?

dessiner point interrogation

 

photos web

Pourquoi certaines personnes parviennent-elles à réaliser leur rêve et d’autres pas ?

La réponse vous semble-t-elle évidente ?

La réponse n’est pas dans le fait de savoir si c’est une question de réflexion menée à terme ou non.

Ce n’est pas dû à la chance ou à la malchance … même si celle-ci a une certaine influence.

Non, ce n’est pas le fait que le rêve était de toute manière inaccessible ou trop ambitieux.

Ce n’est pas non plus  les paramètres de préparation, de maturité ou d’investissement personnel.

Le rêve c’est quelque chose qui tient éveillé

Encore faut-il faire la différence entre la projection d’un désir qui se situe dans notre tête,  dans notre sensibilité à fleur de peau ou dans le profond de nous, là où se situent nos aspirations les plus fortes, là où coule notre dynamisme de vie.

Les résultats ne sont pas forcément les mêmes.

Cependant, où que soit situé votre rêve, il vous fera vivre les mêmes sentiments.

Il vous tiendra éveillé.

Il aura cette faculté de vous maintenir dans une phase de « bouillonnement » intérieur.

Il vous projettera vers un à-venir.

Vous ne rêvez pas pour vivre hier, vous rêver pour vivre demain.

Quels sont les rêves que vous aimeriez pouvoir réaliser ?

Prenez le temps de répondre à la question.

Prenez une feuille, un crayon et écrivez tout ce que vous aimeriez réaliser dans votre vie. Ne réfléchissez pas à savoir si c’est réalisable ou non, écrivez

Pour aujourd’hui c’est la seule chose que vous avez à faire.


commentaires

 

 

A très bientôt.

Commenter cet article

droz rinaldo 02/07/2012 10:16


Bonjour Madeleine. Super ton article. Je me sens concerné car, mes rêves d'enfant et d'adolescent, je les ai réalisé.


Aujourd'hui, j'ai de nouveaux rêves et je vais les réaliser (sauf si la mort me prend !).


Janvier 2013, croisière avec mes enfants, ma compagne, durant 11 jours. Mars 2013, je pars en camping-car pour un tour d'Europe, 7/8 mois. (J'avais décidé de faire de voyage quand je me suis
marié il y a eu  35 ans).


Quand la maladie m'a "rattrapé" en 1993, ma seule satisfaction a été de dire :


"je suis malade mais j'ai réalisé tous mes rêves d'enfant" et c'était une énorme satisfaction voire une grande joie.


A bientôt de te lire et mille mercis pour tous tes texes.


Amitiés.     Rinaldo.


 

processuscroissance--blog.com 04/07/2012 08:25



Salut Rinaldo,


Merci pour ton témoignage si vibrant.


C'est beau et c'est bon de lire que tu as réalisé tes rêves d'enfants et que tu as encore plein de projets, de rêves pour ton à-venir.


Toute bonne suite à toi.