Si notre corps n'était pas là, on ne pourrait pas vivre

Publié le par processuscroissance--blog.com

Vous voyez ces arbres ?

Vous voyez ces maisons, ces immeubles ?

Vous voyez ces gens ?

Qu’est-ce qui leur est commun ?

enveloppe.jpg

L’image vous intrigue … vous vous demandez pourquoi je vous montre une enveloppe ?

Ce qui est commun aux arbres que vous voyez depuis votre fenêtre, aux maisons, immeubles et aux gens, c’est leur enveloppe … c’est leur CORPS … ce qui les protège, ce qui leur donne cette apparence de solidité.

Amusez-vous et regardez autour de vous. Vous verrez que chaque chose ne peut se voir que parce qu’elle a un corps.

Et vous aussi, vous êtes visible en tout premier grâce à votre corps, grâce à votre enveloppe charnelle.

L’arbre a besoin de son enveloppe faite d’écorce pour vivre. Une maison a besoin de 4 murs pour abriter ce qui entre. Nous, nous avons besoin de notre corps pour nous déployer. 

Pourtant, la relation et la connaissance que nous avons de notre corps n’est pas toujours extraordinaire.

C’est tellement évident que nous avons besoin de notre corps pour pouvoir vivre, et si peu évident en certaines circonstances qu’il devient possible de se vivre en parfait étranger vis-à-vis de lui.

Votre corps a des besoins

Votre corps est quelque chose de vivant, de réel. Il a besoin que vous lui donniez une attention particulière et que vous apportiez une réponse à ses besoins.

Ses besoins :

Ø Etre nourrit, être en bonne santé.

Sans doute le besoin le plus primaire auquel nous répondons sans trop de difficultés

Ø La capacité de se servir de ses 5 sens.

Goût– ouïe – odorat – vue – toucher : Un besoin qui dépasse largement les frontières de certains handicaps.

Ø Satisfaction et plaisir corporel.

Les besoins sexuels font parties de cette satisfaction et la tendance serait de se fixer sur ceux-ci. Ce serait mettre à part toutes les personnes qui n’ont pas de vie sexuelle. La satisfaction et le plaisir corporel peuvent être vécus de multiples manières.

Ø Confort matériel.

Un besoin qui se fait particulièrement ressentir si vous êtes dans un endroit peu confortable, qui ne vous apporte aucune joie, qui vous dégoûte ou vous bride dans votre liberté.

Ø Le mouvement.

Besoin de bouger, besoin de s’exprimer, besoin de se dépasser, etc. Le corps a besoin de se sentir en mouvement. Même dans les cas les plus graves de paralysée, le corps a besoin d’être stimulé par le mouvement.

 

Je pense que nous apportons une réponse aux besoins de notre corps, autrement nous serions tous et  toutes des handicapés profonds.

 

Quel est votre degré de conscience que vous donnez aux besoins de votre corps ?

Ø Instinctive ?

Ø Compensatoire ?

Ø Normale ?

Ø Insensible ?

 

Je vous laisse réfléchir aux réponses que vous donnez à votre corps lorsqu’il manifeste l’un ou l’autre de ses besoins.

 

Vous pouvez réagir, donner votre témoignage par un commentaire.

 

Je vous souhaite une belle semaine. A bientôt.  


 

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article