Savoir s’adapter à ce qui se présente

Publié le par Madeleine Moreau

L’adaptation pour ne pas se prendre la tête

Rubrique Développement Personnel

Au début du mois, j’ai eu la joie de donner un peu de mon temps pour préparer les repas dans un chalet de montagne.

Cela fait quelques années que je m’occupe de l’intendance.

A chaque fois, c’est différent. Tout d’abord parce que les groupes changent, ensuite parce que j’aime apporter du changement.

Cette année, j’ai pris un soin particulier à construire mes menus. Dans ma tête, tout était ok, mon planning était magnifiquement orchestré.

DSC04858.jpg

Oui, mais voilà, tout ne s’est pas déroulé exactement comme je me l’étais imaginé.

Il y a eu l’horaire … le repas de midi s’est avancé à 11h pour permettre au groupe de rejoindre les pistes et profiter du soleil. Je n’avais donc pas suffisamment de temps pour concocter les recettes prévues. J’ai dû m’adapter jour après jour et changer mes menus.

Il y a eu des changements nutritionnels … là aussi, adaptation de dernière minute, faire du poisson en place de la viande, préparer autre chose pour une personne qui souffre d’allergies, mettre le menu du vendredi au mercredi et celui du mardi au vendredi …

Il y a eu des départs et des arrivées à d’autres moments que ceux prévus à l’inscription, donc des repas prévus pour 3 qui devenaient 5, des repas prévus pour 5 qui devenaient pour 2 …

Dans ces cas-là, si j’avais eu comme seuls critères de m’en tenir à mon planning, vous pouvez deviner dans quel stress je me serais vécue. La capacité d’adaptation que j’ai a favorisé mon travail dans la légèreté.

L’adaptation nécessaire pour se vivre dans le réel

C’est un bon moyen pour ne pas être emporté/e dans un stress gigantesque.

Bien souvent, nous avons une vue précise de ce que nous avons à faire. Nous nous fixons des objectifs, nous essayons par tous les moyens de nous y tenir.

Nous oublions que certaines choses ne sont pas sous notre contrôle.

Il suffit parfois d’un rien pour que tout culbute.

Au mois de janvier, je me suis fixé des objectifs professionnels qui me semblaient réalisables, tout en comportant pas mal de zones d’ombre. Et puis, il y a eu le piratage de mon matériel informatique. Pas une broutille, cela a demandé du temps pour changer mon matériel … 1 mois !

Donc 1 mois à ne pas savoir si mes fichiers étaient récupérables, la possibilité de tout perdre était à l’ordre du jour.

Depuis 1 semaine, mon nouveau matériel est opérationnel, mes fichiers sont récupérés. Il me reste à réorganiser le classement, les sections. Il me reste également à acquérir des logiciels, le matériel son et audio.

J’ai donc 2 mois de retard sur mes objectifs.  

Si je n’avais pas une capacité d’adaptation, ces 2 mois auraient été un enfer.

Plutôt que de m’énerver, de courir dans tous les sens pour trouver une solution, j’ai décidé de vivre à partir de la situation, tout en continuant de faire mon possible pour faire avancer les choses.

Je ne pouvais pas contrôler l’incontrôlable, je ne pouvais pas avancer à tâtons comme si j’allais de tout manière récupérer mon travail, je ne pouvais pas mettre mes énergies ailleurs que dans mon réel. Je devais m’ajuster et m’adapter au réel.

S’adapter …

On ne peut pas toujours tout contrôler. Il peut même arriver de ne plus pouvoir rien contrôler.

Il reste alors une chose qui est en notre pouvoir : Faire avec le réel. Rester maître de notre vie, se concentrer sur ce qui est possible, en adéquation avec le réel.  

S’adapter ne veut pas dire baisser les bras, traverser les murailles, exiger d’avoir ce que nous n’avons pas.

S’adapter c’est : regarder ce qui est possible, ce qui est en notre pouvoir dans la situation.

S’adapter c’est accepter les concessions, les frustrations, les deuils sans s’effacer.

S’adapter c’est également percevoir les opportunités qui s’ouvrent à nous et qui nous permettent d’utiliser d’autres ressources pour avancer.

S’adapter, c’est se rendre au réel.


Réagissez …

Et vous, comment vivez-vous votre capacité d’adaptation ? N’hésitez pas à nous le dire dans un commentaire.

 Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.


 Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

 

 

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! 

Commenter cet article