Subir ou prendre en main sa vie

Publié le par Madeleine Moreau

Le choix qui peut tout changer

Rubrique Coaching

 

Mireille, une femme dynamique, joviale, serviable, attentionnée vient demander de l’aide.

Elle n’en peut plus.

Sa vie est tellement remplie par toute sorte de sollicitation, qu’elle en finit par ne plus savoir comment respirer.

Entre les associations dans lesquelles elle a pris une part active, la garde de ses petits-enfants, les sorties entre copines, les voisins qui demandent souvent un dépannage, et ce qu’elle aimerait pouvoir vivre, il n’y a plus d’espace.

Plusieurs personnes lui ont dit de lever le pied, de moins en faire, de penser à elle.

Ses enfants lui répètent sans cesse qu’elle est trop bonne, que les autres profitent d’elle, qu’elle a le droit de se reposer, etc.

Ses amies aimeraient qu’elle prenne plus de temps pour elle, qu’elle ne soit pas obligée de choisir entre une sortie et un service à un de ses voisins.

Ses voisins ne cessent de la remercier, de lui dire que sans elle leur vie serait plus difficile, qu’elle est un ange et qu’ils sont désolés de faire à nouveau appel à elle alors qu’elle a tellement de choses à côté.

20131201_113215.jpg

C’est la vie de Mireille.

Elle donne plus qu’elle ne peut.

Elle a le sentiment de beaucoup recevoir en retour.

Elle a l’impression de passer à côté de sa vie.

Pour la 1ère fois, c’est elle qui demande quelque chose

Mireille n’a jamais rien demandé pour elle … rien d’important.

Le bonheur des autres, c’est tellement plus important, et puis, elle a du temps, elle peut, elle ne peut pas dire non.

Elle a toujours été comme ça, et, elle ne comprend pas pourquoi, maintenant, cela lui pèse de plus en plus, pourquoi elle a envie d’envoyer promener tout le monde, pourquoi elle fait les choses sans ressentir ce plaisir qui la comblait auparavant.

Mireille aimerait redonner du sens à sa vie.

Besoin de quelqu’un pour faire le point sur ce que je vis

C’est le déclic, le moment de regarder pourquoi, soudain, ce qui lui paraissait normal devient difficile à vivre.

Elle a bien essayé d’écouter ce que lui disaient les autres, de faire la part des choses, comme elle dit, mais elle s’est perdue au milieu de tous ces conseils, de toute cette bienveillance envers elle.

Elle s’est perdue car elle ne pouvait répondre à aucune action si généreusement proposée.

Elle a besoin d’en parler avec quelqu’un qui ne lui dira pas ce qu’elle devrait faire pour profiter un peu plus d’elle … c’est ce qu’elle ressent.

Sa demande de coaching va plus loin : elle veut retrouver son espace, sa liberté, elle veut apprendre à dire non sans culpabiliser.

Et vous ?

Ressentez-vous une analogie avec l’histoire de Mireille ?

Si vous avez le sentiment de subir les choses, c’est-à-dire, de perdre peu à peu votre liberté, de sentir se restreindre votre espace intérieur, n’est-ce pas le bon moment pour oser demander de l’aide ?

Un regard extérieur et bienveillant avec un/e coach/e de vie pourrait vous aider à prendre votre vie en main. Qu’en pensez-vous ?

Je vous souhaite une excellente journée, à bientôt.


Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

 

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !


 

Autres articles qui pourraient vous intéresser 

Doit-on progresser pour être heureux ?

Agir aux premiers signes de mal-être

La différence entre se confier à un/e ami/e et se dire face à un thérapeute

Publié dans Coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

anonyme 19/03/2015 18:52

les gens qui pensent être "trop bon", sont les pires puisque la remise en question n'est pas une valeur pour eux.

Madeleine Moreau 19/03/2015 20:35

Bonjour "anonyme"
Un prénom, ça peut être sympa ...
ta réaction me fait penser que tu as côtoyé des personnes "trop bonnes". Les personnes qui ne se remettent pas en question ne veut pas dire que ce n'est pas une valeur pour elles, simplement, elles pensent qu'elles peuvent s'en sortir seules, ce qui peut être le résultat d'une blessure enfouie en elles. Donc, le mieux est de les accueillir dans leur impossibilité de demander de l'aide ou un conseil.
Bonne journée
Madeleine

Amanda 28/03/2014 22:50


Très bon article. Merci pour le partage

Madeleine Moreau 29/03/2014 08:17



Bonjour Amanda,


Merci d'être passée par ici.


Bon week-end


Madeleine