Un monde parfait ne fait pas de vous une personne parfaite

Publié le par processuscroissance--blog.com

Un goût de perfection

Pour commencer, je vous propose un petit exercice :

Imaginez ce que serait pour vous un monde parfait

Chaque chose à sa place, chaque personne à sa place. Plus de désordre, plus de retard dans vos travaux, plus personne pour venir vous embêter pour des pacotilles.

Tout est aseptisé. Rien ne traîne. Plus de maladies, plus de déchets, plus de provocateurs de tous poils.

  perfectionnisme

Un monde parfait

Imaginez maintenant tout ce que vous avez jeté, brûlé, mis de côté pour faire advenir ce monde parfait

Vous n’y arrivez pas ?

C’est compréhensible … il suffit juste de penser que si votre voisin fait de même, il risquerait bien de vous enlever purement et simplement de son paysage parce … que … vous êtes pour lui un parasite dans son monde parfait.

Et pourtant, il nous arrive, à vous comme à moi, de rêver à un monde parfait.

Il nous arrive d’essayer de changer tout ce qui nous entoure en pensant que cela allégera notre quotidien.

C’est tout simplement impossible !   

C’est impossible et pourtant il y a une catégorie de personnes qui agissent comme si cela devait devenir quelque chose de possible.

Cette catégorie, ce sont les perfectionnistes.

Vous en connaissez peut-être … vous faites peut-être partie de cette catégorie.

Le perfectionnisme : un comportement noble   

Il y a quelques années, en D.P. (développement personnel) nous parlions beaucoup du perfectionnisme.

Souvent relié comme étant une cause au stress, à ses symptômes, l’approche s’est quelque peu effilochée avec le temps.

Tous les perfectionnistes ne vivent pas un stress continu. Le stress n’est pas uniquement réservé aux perfectionnistes.

Etre perfectionniste, c’est adopter un comportement, vivre d’une certaine manière, viser non pas la perfection mais le plus que parfait.

Suivre une ou deux journées de formation pour changer le comportement n’est pas suffisant.

Il y a de multiples causes sous-jacentes qui conduisent à vivre un perfectionnisme dans un secteur précis de sa vie.

La pression qui demande que nous soyons de plus en plus performants, bons en tout, au-dessus du lot devient une porte d’entrée royale pour devenir à notre tour des perfectionnistes.

Aucun droit à l’erreur, sinon c’est la porte de sortie …

Aucun droit au relâchement, sinon c’est quelqu’un d’autre qui va prendre votre place …

Aucun droit au désordre, sinon vous serez jugé peu compétent …

Aucun droit à des moments de déprime, sinon vous serez perçu comme une personne faible, sans confiance …

La pression est énorme. Il faut se surpasser pour répondre aux attentes, pour arriver au sommet.

Rien que d’écrire les exigences auxquelles sont soumis les perfectionnistes, je sens  ma colonne vertébrale devenir une barre de fer. Je sens mes neurones s’extirper de ma boîte crânienne. Je ressens une tension énorme envelopper mon plexus.

Pourtant,  je ne suis pas perfectionniste … quoique à y regarder de plus près, un petit peu quand même !

Etes-vous perfectionniste ou cherchez-vous simplement à atteindre la perfection ?

Ce n’est pas la même chose.

Le perfectionniste ne supporte aucune entorse, aucune dérivation. Il faut aller plus loin que la perfection.

Cela le conduit à ressentir cruellement l’insatisfaction de ne pas y arriver.

La personne qui cherche simplement à atteindre la perfection parvient à reconnaître ses limites ou les limites de la situation.

Elle ne baisse pas les bras au premier échec. Essaiera une autre approche, puis une autre avant de se rendre. Elle sera satisfaite du résultat même si celui-ci n’entre pas dans ce qu’elle attendait.

Le perfectionniste, lui, ne lâchera pas le morceau.

La manière de se vivre en relation est également observable :

Perfectionnisme …

Le perfectionniste ne tolère aucune erreur.

Il demande toujours plus à ses collaborateurs (cela peut également déteindre sur ses proches, sur ses enfants)

Il ne se pardonne aucune faiblesse et attend des autres le même regard impitoyable.

Il éprouve quelques difficultés à s’octroyer des plages de repos. Son esprit est sans cesse en ébullition.

Les principes qu’il s’est forgé guident sa vie. Aucune déviation n’est permise.

Perfection

Celui qui cherche à atteindre la perfection sait que l’erreur est possible.

Il sait qu’il ne peut pas avoir le pouvoir sur tout et que toute chose comporte une limite.

Il peut se montrer intransigeant sur certaines choses et se montrer conciliant envers les personnes qui ne partagent pas son point de vue.

Il se pardonne de ne pas arriver à tous les objectifs qu’il s’est fixé. Il reconnait ses propres limites.

Il sait s’accorder des plages de repos et peut s’adonner à un certain désordre, histoire de reprendre des forces.

En conclusion

Le perfectionnisme est un comportement néfaste à votre croissance.

Vécu dans plusieurs secteurs de votre vie il peut vous conduire a accentuer un vide existentiel.

Vos proches, vos amis finiront par ne plus supporter votre toute-puissance. De la personne parfaite que vous essayez de montrer, vous deviendrez à leurs yeux une personne imparfaite.

Plusieurs maladies chroniques peuvent survenir : insomnies – dépression – ulcère à l’estomac – born-ut – etc.

Chercher à atteindre la perfection n’est pas une mauvais chose.

Cependant, il ne faut pas perdre de vue qu’elle vous fait vivre sur un fil. En équilibre entre une saine manière de vivre et le risque de tomber dans le perfectionnisme.

En lisant cet article, vous avez plusieurs pistes qui peuvent vous alerter pour vous dire si vous êtes entré dans le comportement du perfectionniste ou si vous savez garder un équilibre (même précaire) dans votre vie.  

Avez-vous des choses que vous aimeriez ajouter ? N’hésitez pas à le faire en laissant un commentaire. .

Je vous souhaite un excellent week-end  et je vous dis à bientôt.


 

Merci beaucoup de parler de cet article autour de vous !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr !

Commenter cet article

micky 23/03/2013 14:47


  Un monde parfait je n'y crois pas, mais ou en suis-je dans ce débat?  Je n'aime pas trop rester sur un
echec, alors je re-tente le coup d'une autre manière et si j'atteinds mon objectif c'est parce que je m'étais mal prise la première fois, C'est le perfectionnisme ou la perfection, je ne vois pas
bien la nuance.Gros becs, grand ciel bleu dans ton coeur pour le weck end grisouille.

processuscroissance--blog.com 28/03/2013 10:20



Bonjour Micky,


J'ai envie de te répondre que ce n'est ni du perfectionnisme ni de la perfection mais simplement le désire de vivre pleinement ce que tu ressens en toi.


Bonne journée.