Un petit plus dans votre vie

Publié le par Madeleine Moreau

9 décembre : Le bonheur vous attend      

 

Vous sentir bien, n’est-ce pas ce que vous aimeriez ressentir chaque jour ?

 

C’est le besoin le plus présent dans le cœur de l’être humain.

 

Il faut bien le reconnaître, nous sommes prêts à tout pour acquérir ce sentiment précieux qu’est le bonheur, pour devenir « propriétaire » d’une parcelle de bonheur sur lequel bâtir notre vie.

 

Nous sommes prêts à faire de multiples concessions : répondre aux attentes des autres – faire plaisir – accepter ce qui ne nous convient pas – être sympathique -  faire preuve de générosité – donner toujours plus – etc.

 

Nous pensons que si nous aimons, nous serons aimés en retour …

 

Nous croyons que si nous sommes performants, nous serons reconnus dans nos compétences …

 

Nous croyons qu’il suffit d’être gentil/le, serviable, disponible pour recevoir ce qui est nécessaire à notre bonheur …

 

C’est un peu comme si nous attendions des autres qu’ils remplissent notre cœur avec de grandes gerbes de bonheur.

 

 Pensee-du-9-decembre.jpg

On se réveille le matin en espérant qu’il y aura quelqu’un qui nous apportera un peu de bonheur …

On se rend au travail en espérant trouver un peu de joie dans ce que l’on fait …

 

On rend visite à un parent âgé en espérant qu’il nous sera reconnaissant du temps qu’on a libéré pour lui …

 

On prépare nos cadeaux de Noël en espérant que cela fera plaisir et que la personne qui en recevra un, ressentira du bonheur grâce à notre présent …

 

Parfois dans l’espoir de recevoir pour nous … parfois dans l’espoir de donner à l’autre … nous agissons comme si la réponse à notre besoin de bonheur se trouvait sur une balançoire !

 

Le bonheur commence avec toi …

 

Nous nous sommes tellement « accrochés » à la pensée que le bonheur ne pouvait venir que des autres … ou que nous avions un rôle à jouer pour donner du bonheur à l’autre, que nous ne pensons pas que le bonheur peut commencer avec nous-mêmes.

 

Nous ne cessons de nous balancer pour trouver le juste équilibre :

 

         Je me sens triste, j’espère que quelqu’un viendra me consoler …

         Je sens que l’autre est triste, j’essaie de lui apporter un réconfort …

         Je me sens seul/e, j’espère trouver quelqu’un qui viendra briser ma solitude …

         Je vois que la solitude de l’autre devient intenable, j’essaie de lui proposer des choses qui vont briser sa solitude et de lui montrer qu’il/elle n’est pas si seul/e que cela …

         Je me sens sans existence, invisible, j’espère qu’on viendra m’inviter ou qu’on me reconnaîtra dans mes compétences, mes qualités …

         Je vois que telle ou telle personne dans mon entourage n’ose pas exister, je l’encourage à oser faire des pas d’existence …

         Je ne reçois jamais un encouragement, une félicitation de mon chef, j’espère que mes efforts, les heures supplémentaires que je fais attirera son regard sur moi …

         J’ai un collègue qui me dit son ras-le-bol de n’avoir jamais d’encouragement, de félicitation pour son travail, j’essaie de lui remonter le moral et de lui montrer que ce qu’il fait  doit d’abord être bon à ses yeux …

 

Vous voyez le mouvement de la balançoire ?

 

Dans un cas comme dans l’autre, nous attendons que le bonheur nous soit donné de l’extérieur … nous essayons de répondre au besoin de bonheur de l’autre.

Mais, si le bonheur commence par nous-mêmes, que faut-il faire ?

 

A chacun, chacune de trouver le moyen qui lui permettra de s’aimer un peu plus chaque jour. C’est là, le moyen le plus puissant pour trouver le bonheur.

 

Jean-Pierre a trouvé son moyen.

 

Un jour, il a collé sur le miroir de la salle de bains un post’it sur lequel il a écrit : « Je t’aime »

 

Son épouse, voyant le petit mot, lui a dit : « Moi aussi »

 

Jean-Pierre ne lui a pas dit que ce mot, c’était pour lui, qu’il se l’adressait personnellement pour ne pas oublier qu’il devait travailler à s’aimer chaque jour.

 

C’est son secret, sa manière à lui de prendre soin de son jardin intérieur.

Harper Collins

Et vous, quel sera votre moyen pour vous aider à vous aimer un peu plus chaque jour ?

 

Si vous vous aimez en tout ce que vous êtes, dans vos qualités comme dans vos défauts, dans vos forces comme dans vos faiblesses, vous alimenterez la source du bonheur qui se trouve en vous.

 

A demain pour ouvrir une nouvelle fenêtre.


 

Et si vous partagiez les pensées de l'Avent ?

 

Y a-t-il dans votre entourage une personne à qui vous auriez envie de lui offrir un peu de lumière ou de chaleur en cette période ? Partagez les pages de l'Avent 2013

 

Envie de partager plus longuement ? N'hésitez pas à en parler autour de vous et sur vos réseaux sociaux


 

La pensée du jour vous parle ?

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Publié dans Divers

Commenter cet article