Une pensée par jour jusqu'au 25 décembre

Publié le par Madeleine Moreau

Le temps de l'Avent

 

Nous voici déjà au dernier mois de l'année.

 

Pour plusieurs d'entre nous, c'est le moment de penser aux festivités, aux cadeaux, aux repas de fin d'année.

 

Pour plusieurs, c'est une période où la tristesse, l'angoisse, la peine surgit en plein coeur, prenant plus ou moins d'ampleur au fur et à mesure que les jours défilent.

 

Comme l'an dernier, je vous propose de nous retrouver chaque jour, jusqu'au matin de Noël, pour vous offrir, cette année, une pensée et ce qu'elle suscite en mon coeur.

 

Voici la 1ère pensée :

 

Pensee-1er-decembre.jpg

 

Lorsque nous traversons un moment difficile, nous n'avons pas forcément envie de le partager.

Alors, nous nous donnons une contenance, nous faisons comme si tout allait bien, nous essayons de sourire, nous détournons la conversation ...

Cette attitude est saine.

Elle nous protège, elle préserve notre vie privée.

 

Et, c'est là que nous pouvons ressentir que nous sommes importants aux yeux de certaines personnes :

- Celles qui voient notre peine, notre souffrance, notre tristesse derrière le sourire que nous essayons de donner, qui comprennent sans nous juger nos éclats de colère, qui accueillent, sans nous pousser dans nos limites, nos besoins de silence.

 

Ces personnes sont comme des anges qui croisent alors notre chemin.

 

A leurs contacts, nous pouvons alors ouvrir notre espace intérieur et laisser entrer ces signes d'amour qui ne demandent pas de retour.

 

Je vous souhaite une bonne soirée et je vous retrouve demain pour une autre pensée.

 

Et si vous partagiez les pensées de l'Avent ?

 

Y a-t-il dans votre entourage une personne à qui vous auriez envie de lui offrir un peu de lumière ou de chaleur en cette période ? Partagez les pages de l'Avent 2013

 

Envie de partager plus longuement ? N'hésitez pas à en parler autour de vous et sur vos réseaux sociaux

 

La pensée du jour vous parle ?

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Publié dans Divers

Commenter cet article